Valeurs

Valeurs

Car vivre ensemble, c’est pas débile…

3 concepts-clés

Vivre

Pour un enfant ou un adulte handicapé mental, c’est avoir le droit de NAÎTRE comme tout enfant, puis de GRANDIR, grâce aux soutiens auxquels ses difficultés spécifiques lui donnent droit ; enfin, c’est avoir le droit d’être AIMÉ comme tout enfant doit être aimé pour grandir et s’épanouir. VIVRE, c’est avoir le droit à la VIE, à toute la VIE.

Insérer

un enfant ou un adulte handicapé mental, c’est lui permettre d’avoir droit de CITÉ, de partager les lieux d’accueil de tous les autres enfants, de tous les autres adultes ; c’est lui permettre de travailler comme un CITOYEN, d’avoir des ressources décentes, de trouver sa place dans une maison à lui, dans les transports de tous, dans les lieux publics.

Eduquer

Un enfant ou un adolescent handicapé mental, c’est l’élever dans le respect des traditions de sa famille et de la société dans lesquelles il vit, c’est lui permettre d’accéder aux règles sociales ; c’est lui donner le droit à l’instruction, lui ouvrir les portes de l’autonomie, chaque fois qu’il le peut. Vouloir ÉDUQUER un enfant ou un adolescent handicapé mental, c’est lui reconnaître la dignité indispensable à son INSERTION, c’est lui donner pleinement accès à la VIE de tous…

… “Car vivre ensemble, c’est pas débile…”

Bernadette WAHL,Présidente d’honneur de l’Unapei

Nos valeurs

Elles s’inscrivent dans celles du Mouvement auquel l’Aapei adhère : au niveau national pour l’Unapei, régional et départemental pour l’Urapei Alsace.

Elles reposent sur le socle que constitue la famille au sens le plus large du terme et son rôle primordial pour la personne handicapée mentale pour ce qui relève de son accueil, son accompagnement et son insertion dans la société.

Ces valeurs sont les suivantes :

La dignité et la citoyenneté

La personne handicapé mentale est citoyen à part entière et bénéficie des droits reconnus à la personne humaine. Elle remplit les devoirs auxquels tout citoyen est tenu.

A ce titre, l’association promeut la dignité de la personne handicapée mentale qui se traduit par le respect de tous ses droits, ainsi que le respect de ses demandes, de ses choix et de sa libre expression.

Le respect de la personne

La personne handicapée mentale dispose d’une place essentielle au cœur de l’association. Au-delà de son handicap, la personne handicapée mentale est considérée en tant qu’être responsable avec des droits et des devoirs, une personne qui malgré sa déficience doit être considérée comme acteur principal de sa vie.

La participation

L’association promeut le droit de chaque personne handicapée mentale et de sa famille de participer à son projet de vie et aux décisions qui la concernent, quel que soit le degré de ses difficultés et en fonction de celles-ci.

La solidarité

C’est le pilier de l’action de l’association qui est un lieu d’accueil, d’écoute, d’aide et d’accompagnement alliant compétence et humanité. L’Aapei de Strasbourg et environs porte également une attention particulière à tous ceux qui n’ont pas trouvé de solution adaptée à leur situation. Cette solidarité s’exprime entre tous les acteurs de l’association : personnes accueillies, familles, bénévoles et professionnels.

La qualité de vie

Par ses moyens matériels et humains, par les compétences de ses professionnels et de ses bénévoles, l’association agit afin d’améliorer la qualité de vie des personnes handicapées mentales, en veillant :

  • au respect de leur dignité,
  • à favoriser leur intégration dans la société,
  • à faire évoluer le regard et l’acceptation de la société en faveur des personnes handicapées mentales,
  • à prendre en compte leurs besoins spécifiques et leur évolution,
  • à leur bien-être,
  • à mettre en place les adaptations nécessaires face aux évolutions du contexte socio-économique.